Retour à l'accueil
"Discorama" le best of imaginaire de Bertrand Soulier, sortie le 25 mars 2008
bertrandsoulier
  • "Discorama"
  • independant
  • Abacaba
  • (France)

  • Style musical : Chanson
  • Dernière connexion : le 24-02-09 à 14:42

description

  • “Les mélodies, les arrangements soignés et les notes languides au piano renvoient à
    Serge Gainsbourg ou Sébastien Tellier...”
    Figaroscope

    “L'écriture est riche, soignée. Quant aux musiques, c'est au choix tubesque, entrai-nant, dansant, romantique, mélancolique.”
    Ouest France

    “La tendresse subtile et provocante de ses mots fonctionne, on frissonne.
    Tête à claque et brillant.”
    Longueur d'onde

discographie

DISCORAMA

Contact

  • Contact Label : Nathalie Ashwell nathalie@abacaba.net /// Contact Scène : Catherine Huberty chuberty@abacaba.net
  • URL : www.bertrandsoulier.com

Pour voir les lecteurs video et audio telechargez Flash.

Voir les photos Voir les videos

Bertrand Soulier en concert à Paris

Cliquer pour agrandir

Parce que son album est sorti il y a un an, qu'il a fait maintes et maintes 1ères parties pendant quatre longues saisons... il était temps pour Soulier de retrouver Les Autres, ses musiciens fétiches, pour un vrai "bon vieux" concert dans la capitale. Avec des inédits, des nouveautés et plein de vieilleries.
Bertrand Soulier & Les Autres à L'Entrepôt, le 11 Mars à 20 heures (7 euros ), on vous attend.








Ecrit le 24-02-2009 à 10:00

L\'ABCD

En playlist cet été sur France Inter, Autoroute Fm...

Ecrit le 01-07-2007 à 23:10

Les amis de Bertrand Soulier (70)

Voir tous

 

Les commentaires de ses amis (16)

Ecrire | Voir tous

Commentaire Express
Fleur
une voisine de passage Le 07-12-08 à 11:53
Salut Bertrand, Respect à l\'artiste que tu es devenu... Je suis subjuguée par la musique et la voix, bouleversée par le texte. Tu as fait des progrès depuis tes 10 ans. Quant à la polémique sur \"Pavillons-sous-bois\", elle n\'est que le fruit d\'esprits étriqués qui se sont mélangé les pinceaux entre passé et présent, réalité et imaginaire.J\'ai reconnu mon enfance à travers ce texte et moi aussi j\'ai préféré partir. Qui je suis ? Ton ancienne voisine et premier prof de piano ( très nulle je le reconnais ). Continue s\'il te plait. Tu as la classe... délicieux mélange de ton père et de ta mère.
Bonne chance mon grand et à bientôt.
Commentaire Express
docteur marcel
Le 21-07-08 à 14:48
On vous a entendu récemment sur France Inter. Tant mieux, car votre album \"Discorama\" est vraiment sympa. Bonne continuation et en espérant vous voir prochainement en concert.
Serge CABON Serge CABON & Noback Quartet Le 30-04-08 à 16:00
SERGE CABON et NOBACK QUARTET, extraits de concert pour la saison 2008/2009...



L équipe recherche des dates de concerts en France ou à l\'étranger et accepterait d\'assurer les premières parties de certains artistes!
Moretto Le 16-05-07 à 11:53
Bon courage pour tes concerts, parce que tu fais des belles salles sur Paris. On ne se refuse rien!
:-)
reno Le 09-05-07 à 15:13
jolis textes accompagnés d\'une belle voix.barvo!
@ bientôt
Moretto Le 20-04-07 à 09:20
Voici quelques mots pour annoncer la sortie de notre clip \"Générations de noms\"... A voir avant d\'aller voter!
:-)
n'aliciouss Le 12-04-07 à 16:29
Ca y est \"dans ma tête\" je l\'ai dans la tête! ;-)
Commentaire Express
david
Le 12-04-07 à 16:27
Je suis pas un grand fan de la scène française mais ce que tu fais c\'est vraiment bien, je te souhaite pleins de bonnes choses.
Commentaire Express
Ben
Le 12-04-07 à 15:25
Super ce que tu fais ! Bonne chance pour tes concerts à venir !
Moretto Le 10-04-07 à 14:38
Dommage que le son soit pas top pour la vidéo. Pas d\'autre enregistrement de cette chanson?
Commentaire Express
BAX
bax Le 23-03-07 à 19:00
Très belles ballades et jolis textes.
Lou SAINTAGNE Le 19-03-07 à 14:04
Merci Bertand pour l\'ajout !
Bel univers que le tien, avec une voix forte et tendre à la fois ...

Belle route ici ... et ailleurs !

Lou SAINTAGNE
Marau Video Le 15-03-07 à 20:26
ça donne envie de te voir en vrai
BRIGITTE LECOQ On s\'est croisés sur tous en live... Le 06-03-07 à 13:17
\"Photobucket
Au plaisir de te rencontrer ici ou là.
Bises, \"Photobucket
Commentaire Express
Chouxy Frog
Chouxy Frog Le 24-02-07 à 18:31
Merci pour l\'ajout,bonne continuation et peut etre à bientot sur la route,cordialement,Sophie.
Marau Le 03-02-07 à 21:06
Merci pour l\'ajout
musicalement

biographie

  • Qui ?
    Soulier, Bertrand.
    Sexe: Masculin.
    Signe particulier: Irrécupérable romantique, tendrement désespéré et plutôt doué pour faire croire qu'il n'est que branleur profane.

    Quoi ?
    Un garçon qui a consciencieusement tout fait pour ne pas être rattrapé par la musique. Et qui vient de perdre la partie.

    "Pavillons Sous Bois
    C'est chez moi, c'est chez toi...
    A la Toussaint, il y a le grand cimetière
    Dans le dépôt RATP
    J'écoute les voix et j'entends les prières
    Ici l'bon Dieu est syndiqué".

    Comment ?
    Longue histoire. Elle débute en Seine Saint Denis. Pavillons sous Bois donc...
    Une maison en face de celle des grands parents de Didier Golemanas. Dans le quartier... un autre eternel enfant: Laurent Voulzy. Petit, les parties de foot se jouent face aux futurs NTM. Ensuite les études, avec pas loin Claude M'Barali. Pas encore MC. Loin d'être Solaar.
    Vous ne trouvez pas que ça fait beaucoup pour n'être qu'un hasard ?
    Ajoutez à cela un insidieux rêve qui le poursuit depuis des décennies: un gymnase, une scène. Les Beatles. Ils jouent. L'invitent à monter. Face à lui la partition d' I'm Only Sleeping.... Ça s'invente ça ?
    Alors la musique bien sûr, il pratique. Bien d'ailleurs. A commencer par le piano classique, sa formation initiale. Mais pour la première partie de sa vie d'adulte, ce n'est pas de ce don là qu'il utilisera: Soulier a celui de la répartie, de la formule qui marque. Il est doué pour ça. Très. Alors... Fils de pub !
    De cette période, il gardera impressionné sur les plaques sensibles de son cerveau quelques cuites mémorables, quelques inimitiés inoxydables et quelques années bankables.

    Et alors ?
    Bah oui... Et alors....
    Les déclencheurs seront une fille, enfin, pas "une" fille... "LA" fille, celle du premier Grand Amour. Et... Bashung !
    La première sort de sa vie au moment où le second y fait irruption avec "Fantaisie militaire". Drôle de dichotomie
    "Madame Rêve" lorsque Bertrand commence à ressentir les premières atteintes du mal: dépression / révélation.
    Pendant un an, outre le fait qu'il se terre et vend les parts de sa boîte, il n'écoutera que ça. Allant jusqu'à posséder une demi-douzaine d'exemplaires du disque susnommé... Un pour chacun des endroits qu'il est supposé fréquenter. L'instituant ainsi bande son de sa mue. Une transition longue. Visqueuse. Douloureuse. Et salutaire !
    "Une poupée très jolie qu'les parents aiment bien aussi
    Une jarretière et un oui, la vie s'arrête aujourd'hui
    Ticket d'caisse, un landau, c'est trois marmots dans l'eau du bain
    Elle a pris 20 kilos, l'amour s'arrêtera demain
    Une lettre, un divorce, un coeur gravé dans l'écorce
    Papa Maman s'en vont. On est bien tout seul au fond"

    Et maintenant ?
    Maintenant, voici Discorama, album brillant qui devait initialement être la (fausse) compilation "1971-2017" d'un artiste n'ayant jamais existé mais dont toute ressemblance avec des génies "disque-d'orisés" ne serait pas complètement fortuite.
    Encore un concept. Histoire de se planquer une fois de plus derrière des gens a qui, sans le savoir, il n'a rien à envier. Surtout pas le talent. Et pourtant.
    Discorama est un album. Un vrai. Un album de chansons. Bien écrites. Bien composées. Bien chantées et bien produites par un garçon à la fois désespéré, touchant, brillant, sensible, imprévisible et parfois même... Insupportable.

    "Pour elle j'ai arrêté le mercure, le lithium et les disques durs (...)
    Comment prévoir que ton bonheur se trouvait au bras d'un robot mixeur ?
    Elle est partie avec un Daft Punk. Et moi, ca me fait de la peine.
    De la peine à la chaîne."

    Des histoires pimentées d'humour, d'un piano, de guitares, de cordes et de références, voulues, à ceux qui ont contribué à la bande son de ce plus que trentenaire : Gainsbourg, bien sûr, avec qui Bertrand a dîné, deux fois. Woody Allen, avec qui il n'a jamais dîné. Les Beatles, Jim Morrison, dont il est capable de parler des nuits entières. Sheller, Berger, Randy Newman. Bashung, bien sûr. Et plein d'autres. Mais surtout avec une empreinte. Unique, la sienne, celle d'un homme, construit de ses incertitudes, façonnée de ses envies. Dirigé à son corps défendant par un talent qu'il ne soupçonne qu'à peine. Un type obsédé par le temps qui passe. Triste à l'idée de savoir qu'il ne verra plus jamais une fille à poil pour la première fois et qui pense que le truc le plus rock and roll sur terre aujourd'hui... C'est de faire des enfants !

    Discorama est sans doute l'album d'une génération : la sienne.
    La mienne.
    Bertrand Soulier nous y propose son angle de vue: une forme d'esthétisme bâtie sur les antonymes : foutage de gueule / tendresse, provoc' / sensibilité, humour / mélancolie.

    "Bien sûr j'suis qu'une épave, entre deux nirvanas
    Bien sur je suis la lave qu'aucun démon n'éteindra
    J'ai les pieds dans le béton, la tête Alka Seltzer
    Mais quand j'chante une chanson, je suis qu'le fils de ma mère."

    Du bel ouvrage.

    Eric Jean-Jean

Généré par tousenlive.com