Retour à l'accueil
eilera
  • "Eilera"
  • major
  • Spinefarm/Universal
  • Montpellier (France)

  • Style musical : Rock
  • Dernière connexion : le 20-12-07 à 15:31

Contact

  • // Management and booking mika.karhumaa@samagency.fi
  • URL : www.eilera.com

discographie

Fusion
Precious Moment
Facettes

biographie

  • Eilera et Loïc Tézénas sont tous deux issus de la scène métal.
    Avec Kalisia , Loïc a réalisé un mini-cd sorti en 1996 chez le label français Adipocère Records et un concept-album.
    Dans Chrysalis Eilera était une des guitaristes. Elle y composait musique et chant. Un mini-cd est sorti en 2000 chez Adipocère Records et un album était prévu pour septembre 2003... Jusqu'à ce qu'Eilera décide en juillet 2003 d'arrêter l'aventure Chrysalis pour se consacrer à son travail avec Loïc.

    En 2003 avec ‘Facettes', Eilera et Loïc définissent clairement la direction à suivre. Les racines métal se sentent toujours dans l'atmosphère générale et dans le son des guitares, mais elles sont utilisées avec bien plus de finesse qu'auparavant, tout comme pour les sons électroniques employés de façon originale et novatrice. La couleur celtique qui pointait dans les enregistrements précédents fait désormais partie intégrante du style EILERA.

    Le résultat est un album hors du commun, facile d'écoute et pourtant novateur, d'une musique très riche, raffinée et délicate, portée par une voix originale et à fort caractère.

    Décembre 2004 : Eilera signe un contrat avec la maison de disque finlandaise SPINEFARM/UNIVERSAL .

    En février-mars 2005, Eilera et Loïc enregistrent à Helsinki leur premier CD pour Spinefarm Records; le Ep quatre titres "Precious Moment". Il est l'occasion de mélanger un peu plus le "style Eilera" déjà établi avec les couleurs métal des débuts du duo. Cet enregistrement marque le début d'une collaboration avec le producteur HIILI HIILESMAA (HIM, Sentenced...) , ainsi qu'avec ANTTI LEHTINEN , batteur, PASI HEIKKILÄ , bassiste, l'écossais IAN McCAMY , joueur de fiddle celtique, et bien d'autres musiciens de talent, principalement finlandais. Une nouvelle ère commence pour Eilera...

    Le EP 'Precious Moment' a été composé comme une introduction à un album à venir...
    L'accueil de la presse et du public est bon, et encourageant pour la suite...

    Le nouvel album est composé et écrit entre Mai et Décembre 2005.
    En Mars 2006, les parties basse et batterie sont enregistrées au Finnvox Studio à Helsinki. Antti Lehtinen est de retour à la batterie, et Tommi Saarikivii est à la basse. La principale différence cette fois ? Il n'y avait pas de producteur. En effet, cette fois , Eilera supervisera elle-même la production de l'album.

    De retour en France, Loïc Tézénas enregistre les parties guitares. Suivront l'enregistrement des lignes de fiddle par Tony Canton et celui des lignes de chant.

    Les 2 dernières sessions studio se déroulent en Décembre 2006.
    L'enregistrement de l'ensemble de cordes pour commencer, a lieu au Hip Studio avec deux personnes désormais familières pour épauler Eilera: Juha Heininen, et Hiili Hiilesmaa the Great. Max Lilja est de retour au violoncelle.
    La dernière session aura elle lieu au fameux Finnvox studio. Il est temps pour Hiili de rajouter sa touche personnelle au mix,
    et pour Mika Jussila d'ajouter la sienne au mastering.
    L'album Fusion est prêt.

    Force et Fragilité, contrastes et oppositions, Ambiguïté, relation avec la Nature, simplicité et racines de tous ces petits moments précieux de la vie...
    Les thèmes de prédilection d' Eilera sont de retour, ainsi que ses deux de toujours:
    Beauté et Liberté.
Retour à la page complète

Les albums photo (1 album)


description

  • Si le nom d'EILERA vous est inconnu, cela ne va pas durer. EILERA est un groupe bien de chez nous, de la région de Montpellier plus exactement, dont la base est constituée de la chanteuse Eilera et du guitariste Loïc Tézénas. Bien que la pochette de l'album "Fusion" montrant le visage d'Eilera affiche un certain côté gothique, n'allez toutefois pas jusqu'à penser qu'il s'agit d'un n-ième album de métal gothique féminin bâclé à but purement lucratif. Non, pas du tout, ce "Fusion" est un petit bijou.

    Si on voulait essayer de décrire avec des références le cocktail EILERA, la recette serait la suivante : "Prenez un The Gathering, enlevez lui le côté suicidaire dépressif, ajoutez un Within Temptation auquel vous ôterez un peu de métal et de gothisme, ajoutez-y des pléthores d'influences celtiques à la Pat O' May et finissez par un zest d'électro". Voilà ! la messe est dite.

    Ce premier "véritable" album, successeur de l'EP 5 titres "Precious Moment", est diablement bien produit. Un mix parfait des instruments mettant en valeur la somptueuse voix d'Eilera et les nombreux passages symphoniques celtiques. Ah oui, les batteries et la basse ont été enregistrées au Finnvox Studio à Helsinki, rien que ça !

    Les 10 titres sont tous accrocheurs, bourrés de feelings. "Non Merci" ouvre le bal avec son refrain accrocheur, la voix d'Eilera est juste et parfaite, les parties de violon venant doper les refrains magistraux.

    Le côté celtique, un brin folklorique, est très présent sur "In The Present". Le refrain est entêtant. Tout au long de cet album, on traverse les influences de Bjork, des Cranberries, les parties symphoniques celtiques venant habiller les rythmiques métal sont superbes.

    Le côté électro fait véritablement son apparition sur "Healing Process", un morceau qui enchaine rythmes et bruitages technos, refrain gothique féminin à la Within Temptation et parties symphoniques.

    "Fusion" est certainement le meilleur morceau de l'album. Dopé par un thème folklorique, Eilera démontre qu'elle est capable de tout au niveau vocal. Un morceau tellement bourré d'émotions qu'on en attraperait la chair de poule.

    Après le très calme et triste "Addicted" sur lequel Eilera chante (et pousse !) de façon mélancolique sur un fond de violoncelles et violons celtiques, le mélange celtique/metal/électro reprend sur "The Angel You Love...The Angel You Hate" et ne cesse jusqu'à la fin.

    Pour faire vite, merci Spinefarm Records de nous offrir là un métal à chanteuse (française !!) divin. Un album qui séduira clairement les adeptes de métal gothique féminin et qui dépasse largement les clivages du métal en intégrant de la musique celtique et du rock en général.

    Aux Portes Du Métal auxportesdumetal.com
Généré par tousenlive.com