Retour à l'accueil
ete67
  • "été67"
  • independant
  • Bang! / Wagram Music
  • Liège (Belgique)
  • Belge

  • Style musical : Rock
  • Dernière connexion : le 26-09-08 à 14:58

discographie

été67

Contact


Deprecated: Function ereg() is deprecated in /data/web/tousenlive/client/html/videos.php on line 52
Retour à la page complète

Les vidéos (1 vidéo)


Pour voir les lecteurs vidéo et audio

Making Of On Nous Cache Tout, On Nous Dit Rien
posté le 15-05-2007 à 18:39
  • Currently 3.02/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 3.0/5 (234 votes)

Les tags
ete67 reprise dutronc on nous cache tout on nous dit rien rock francais belge pop
ajouter
Ajouter à ma playlist  

Liste des vidéos

+ de photosalbum photo

biographie

  • Pour Eté 67, tout commence en 1998 quand quatre copains de classe âgés entre 13 et 16 ans décident de répéter ensemble le dimanche après-midi à Esneux / Tilff près de Liège. Ils passent leur temps à massacrer les chansons qu'ils adorent, le chanteur étant particulièrement acharné quand il s'agit de démonter She loves you des Beatles. Néanmoins à côté des reprises, quelques compositions en français apparaissent dans le répertoire. En 1999 le groupe trouve son batteur, un garçon aussi gentil dans la vie que fou furieux derrière des fûts.


    Et puis le temps passe, le groupe progresse et trouve bientôt son nom définitif : Eté 67, en écho à cet été de l'amour avec toutes ses merveilleuses utopies qui vit les sorties de grands albums (Sgt Pepper, The Doors, The Velvet Underground and Nico, Are you experienced, The piper at the gates of Dawn...) sources d'inspiration et de motivation intarissables pour cinq jeunes « crabes » bouffé par l'ennui du quotidien d'une petite ville de périphérie où rien ne se passe vraiment. Du point de vue des concerts comme des compositions et de la manière de les jouer, tout évolue, et le groupe commence petit à petit à trouver son style même si le répertoire comprend encore de nombreuses reprises. Ainsi sur le faux live enregistré au Cirque des Variétés en 2002, on peut écouter « Marcher droit », chanson que le groupe interprète toujours aujourd'hui.

    Cette année 2002 est en fait un nouveau départ : Eté 67 se produit de plus en plus régulièrement, chacun de ces concerts étant très bien accueilli par le public. Les concerts se multiplient, le plus marquant a lieu en mars 2003 à la Soundstation avant Zop Hopop, artiste extrêmement respecté et aimé par Eté 67. Pendant l'été 2003, un nouveau membre, joueur de sax, clarinette et flûte traversière rejoint le groupe et permet une nouvelle originalité dans les arrangements.

    En janvier 2004, le groupe enregistre une démo 4 titres produite par l'opération « Ca Balance pas mal à Liège ». En mars, il participe aux « Chantiers » des Francofolies de Spa, puis en juillet remporte le premier prix du Franc'Off, le tremplin des révélations des Francofolies. Le groupe termine également troisième du concours Musique à la Française.

    Rien qu'en 2004, le groupe donne ainsi plus de 30 concerts, affûtant les morceaux qui se trouveront sur leur premier disque. La rencontre avec Claude Martin (Team for Action) et Yves Merlabach (Bang!) donne naissance à un premier 4-titres, qui sort en avril 2005 et contient déjà deux titres forts (Le quartier de la gare et Sens unique) qui leur valent de très nombreux échos en presse écrite, en radio, et en télévision. Le quartier de la gare se fait ainsi remarquer sur les Radios francophones en Belgique, mais aussi au Québec, en France et en Suisse. Le groupe va ensuite défendre ce minialbum pour une tournée chargée de mai à novembre 2005, où pas moins de 50 concerts sont donnés aux quatre coins de la Belgique, mais aussi en France.
Généré par tousenlive.com