Retour à l'accueil
34ème FESTIVAL JAZZ IN MARCIAC du 29 juillet au 15 août 2011
jazzinmarciac
  • "JAZZ IN MARCIAC"
  • Marciac (France)

  • Style musical : Jazz
  • Dernière connexion : le 06-09-11 à 15:59

description

  • Marciac, petite bastide fondée à la fin du XIIIe siècle. Aujourd'hui, une bourgade rurale de quelque douze-cents âmes, nichée dans la verdure au coeur du Gers, à mi-chemin entre Auch et Tarbes. Avec sa place qui a conservé des arcades médiévales, son lac où évoluent les planches à voile, son église dont le clocher s'enorgueillit d'être le plus haut de la région. Et, chaque année, pendant quinze jours autour du 15 août, un chapiteau géant dressé sur le terrain de sports, des rues en fête, des milliers de visiteurs réunis dans la célébration d'une musique : c'est JAZZ in MARCIAC, un festival pas comme les autres, dont la renommée a franchi les frontières.

biographie

  • Créé en 1978 à l'initiative d'une poignée d'amateurs, le festival, d'abord axé sur le jazz traditionnel, accueille autour de Claude Luter des formations de style Nouvelle-Orléans avant d'étendre sa durée et de diversifier sa formule sous l'impulsion d'un infatigable animateur, Jean-Louis Guilhaumon, principal du collège local et stratège avisé d'une équipe de bénévoles de plus en plus nombreuse.

    C'est ainsi que s'y produisent par la suite le Golden Gate Quartet, puis Bill Coleman et Guy Lafitte, venus en voisins, et qui assumeront dans les années suivantes les charges de Présidents d'honneur. Tandis que le succès s'accroît et que l'audience s'étend peu à peu à l'Europe entière, JAZZ in MARCIAC invite, souvent en exclusivité, nombre de musiciens français et étrangers venus de plusieurs continents, et des stars internationales de l'envergure de Lionel Hampton, Dizzy Gillespie, Stan Getz, Oscar Peterson, le Modern Jazz Quartet, Stéphane Grappelli, Michel Petrucciani, Sonny Rollins, Gerry Mulligan, Herbie Hancock, Keith Jarrett ou encore Wynton Marsalispour ne citer que quelques noms parmi les plus prestigieux. Sans compter les meilleurs groupes de Gospel tels les Sensational Nightingales ou les Barrett Sisters.

    Si JAZZ in MARCIAC est devenu, en quelques années, l'un des festivals les plus importants et les plus courus sur le plan européen, s'il est, incontestablement, LE festival du mois d'août, attirant un public international toujours plus dense, il le doit à la conjonction de plusieurs facteurs qui en font toute l'originalité.

    Jean-Louis Guilhaumon, devenu depuis quelques années maire de Marciac, a su, avec son équipe de bénévoles, rallier l'adhésion populaire, ce qui n'est pas une mince prouesse. Toute la communauté villageoise vit, pendant le festival, à l'heure du jazz : commerçants, restaurateurs, logeurs, tout le monde participe, d'une manière ou d'une autre, à la fête du swing. Toutes les bonnes volontés (et elles ne manquent pas !) sont requises pour que la logistique soit à la hauteur de l'événement.Si le chapiteau abrite tous les soirs plus de cinq mille spectateurs pour les concerts " de prestige ", bien plus nombreux sont ceux qui fréquentent le festival " Off ". Toute la journée, en effet, la place du bourg est le théâtre d'une animation continue et gratuite : orchestres se succédant sur le podium, cinéma, foire à la brocante, stands de spécialités régionales et d'artisanat. Une atmosphère de kermesse placée sous le signe exclusif du jazz et qui attire chaque année plus de cent mille visiteurs.

    L'une des caractéristiques de JAZZ in MARCIAC, c'est la rigueur en matière de programmation. Ici, pas de concession à la mode, pas de dérive démagogique. Pas de " fourre-tout " : le souci pédagogique prévaut. Du jazz, sans exclusive de genre ni de style, jusqu'aux musiques cousines, mais sans compromission.

    Si depuis quelques années une place a été faite au blues, au rhythm'n'blues et à la soul music avec des vedettes aussi représentatives que Lucky Peterson et Maceo Parker, ou au latin jazz avec Tito Puente, Irakere ou Ray Barreto, si le festival s'est ouvert aux formes les plus contemporaines, du free jazz d'Ornette Coleman ou de Michel Portal à la world music de Joe Zawinul, c'est pour répondre aux attentes d'un public toujours plus large. Mais la même exigence de qualité demeure, avec la fidélité aux racines : des soirées sont toujours consacrées au jazz traditionnel dans le cadre magique des arènes, seconde scène qui s'ouvre aussi aux fanfares, au blues et à la salsa. Et l'église de Marciac accueille rituellement, outre une messe du jazz, des concerts de negro spirituals et gospel songs.

    Enfin, l'hospitalité gasconne, faite de chaleur et de simplicité, fait que ce festival ne ressemblant à aucun autre a acquis une personnalité unique et que son image, largement diffusée, a fait connaître Marciac dans le monde entier. La gastronomie gersoise, ses confits, ses foies gras, ses magrets arrosés des vins des Côtes de Saint-Mont, contribue à la qualité de l'accueil. L'ambiance détendue, bon enfant, propre à exalter les vertus du jazz, séduit non seulement le public mais les musiciens, y compris les plus célèbres, qui demandent souvent à venir jouer, ou rejouer, à Marciac. Ils s'y sentent chez eux : Wynton Marsalis, tombé amoureux du lieu et devenu la figure emblématique de JAZZ in MARCIAC, n'hésite pas à disputer un match de basket avec les gamins du village avant d'animer, pour le plaisir, une " master class " dans le somptueux auditorium du collège.

    Le génie des organisateurs a été de comprendre très vite que le festival se devait de ne pas rester un phénomène isolé, si prestigieux soit-il, mais constituer plutôt le couronnement d'une activité permanente, première étape dans un projet de vaste envergure visant à faire de Marciac un pôle culturel et touristique majeur de la région Midi-Pyrénées.

    Ainsi ont vu le jour, d'octobre à juin, des concerts mensuels où se succèdent les musiciens les plus en vue. Ces concerts sont couplés avec des stages de formation ouverts aux amateurs désireux de se perfectionner, pendant tout un week-end, sous la houlette de musiciens confirmés. Il faut y ajouter les " Territoires du Jazz ", étonnante réalisation qui met les techniques les plus modernes de l'audiovisuel au service des visiteurs, pour un parcours " initiatique " dans l'univers de la musique négro-américaine. Enfin, la création, pionnière en France, d'ateliers d'initiation à la musique de jazz au collège, pépinière de talents qu'est venue récemment consacrer une Victoire du Jazz, contribue à faire de Marciac un lieu-phare. Un de ces lieux qui, selon la formule consacrée, " vaut le détour ". Pour des raisons qui allient, en une synthèse des plus harmonieuses, amour de la musique, attrait touristique et culte de la gastronomie.

Retour à la page complète

Les vidéos (7 vidéos)


Pour voir les lecteurs vidéo et audio

Richard Galliano & Wynton Marsalis
posté le 03-07-2010 à 17:19
  • Currently 0.00/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0.0/5 (0 votes)

Les tags
b185bbr
ajouter
Ajouter à ma playlist  

Liste des vidéos

Contact

+ de photosalbum photo

coups de coeur

  • JAZZ IN MARCIAC du 29 juillet au 15 août 2011

    Jazz in Marciac propose à ses amis - et à tous ceux qui vont le devenir sans doute - de le rejoindre, non pas sur Facebook, mais dans le Gers, sur le pré, théâtre de son inépuisable créativité. Cette année, entre jazzmen illustres ou jeunes musiciens, c'est à une succession de rencontres musicales stimulantes que vous invite Marciac. « Ce qui m'a toujours séduit dans le jazz » , expliquait Clint Eastwood sur le tournage de Bird, « c'est que c'est une musique de rencontres ». Le programme de Marciac 2011 promet d'être l'éclatante illustration de ce propos et nous garantit des jours et des nuits de bonheurs musicaux.
Généré par tousenlive.com